Vous portez une prothèse dentaire depuis un certain temps déjà, et tout semble bien aller de ce côté. Cependant, lors de votre visite chez le dentiste, ce dernier examine vos gencives et à votre palais. Lorsque vous lui demandez si quelque chose cloche, le diagnostic tombe: vous êtes atteint de stomatite prothétique.

Le nom vous fait sourciller, et vous inquiète un peu. De quoi s’agit-il, au juste? Est-ce grave? Rassurez-vous: si ce problème n’est pas à prendre à la légère, il n’est pas dramatique pour autant. Vous aimeriez savoir ce qu’est la stomatite prothétique, par quoi elle est causée et comment la traiter? On vous dévoile ce qu’il y a à connaître sur le sujet.

Qu’est-ce que la stomatite prothétique?

D’abord, il faut savoir que la stomatite prothétique est un état d’inflammation chronique de la muqueuse des gencives et du palais, que l’on retrouve beaucoup plus fréquemment chez les porteurs de prothèses amovibles; on dit d’ailleurs qu’elle touche un tiers de ceux qui en portent.

Quelles en sont les causes? 

Le stomatite prothétique est effectivement une lésion buccale plus fréquente chez l’individu à qui il manque une ou plusieurs dents, car les facteurs qui sont le plus souvent mis en cause dans la littérature médicale sont un traumatisme causé par des prothèses mal ajustées, une hygiène buccale et prothétique déficiente et un facteur favorisant les infections. Une prothèse instable et le port continuel de cette dernière peuvent donc favoriser cette maladie.

Il y a aussi certains facteurs systémiques qui peuvent avoir un impact sur la prévalence de la stomatite prothétique, comme les carences en protéines, en vitamine A et B ou en fer. De plus, cette problématique est plus fréquente chez les sujets atteints de diabète comme chez les patients qui reçoivent des thérapies pour stimuler le système immunitaire.

Bien qu’elle soit très prévalente parmi les porteurs de prothèses dentaires, la stomatite prothétique demeure très souvent asymptomatique et son importance est généralement sous-estimée.

Quels sont les symptômes possibles?

Nous venons de le souligner, la stomatite prothétique ne présente généralement aucun symptôme; elle doit donc souvent être détectée par un professionnel de la santé, dans le cadre d’un examen de routine. 

Le signe le plus courant et le plus conventionnel de la stomatite prothétique est la présence d’une rougeur chronique qui peut être localisée ou étendue, dont la gravité varie de légère à sévère, et impliquant surtout la muqueuse du palais d’un individu porteur de prothèse amovible, qu’elle soit partielle ou complète.

Il peut arriver, à l’occasion, que la stomatite prothétique soit accompagnée par d’autres symptômes. Ceux-ci s’avèrent cependant beaucoup plus rares, et n’ont pas forcément de lien direct avec l’intensité de l’affection.

On peut parler, par exemple:

  • D’une sensation de brûlure au palais et à la langue;
  • D’halitose, plus communément appelée « mauvaise haleine »;
  • De xérostomie, soit un état de sécheresse de la bouche, qui est généralement lié à un manque de salive;
  • De dysphagie, soit une sensation inconfortable de blocage ressentie lors du passage d’aliments dans la bouche, le pharynx ou l’œsophage.

Diagnostic de la stomatite prothétique

Puisqu’elle est le plus souvent asymptomatique, la stomatite prothétique doit généralement être diagnostiquée par un spécialiste de la santé bucco-dentaire. Pour y arriver, ce dernier doit procéder à un examen méticuleux de la bouche et de la muqueuse du palais, dans le but d’y rechercher les signes cliniques les plus courants (qui correspondent, entre autres, au type d’inflammation, à son ampleur et à son intensité). 

Les différents types de stomatite sont triés selon la classification dite de Newton, qui comprend un type I, un type II et un type III.

Classification Newton type I

Une inflammation dite de type I est généralement localisée, et on y retrouve la présence de pétéchies, de petites taches rouges dues à l’éclatement sous-cutané de minuscules vaisseaux sanguins. Ces pétéchies semblent souvent situées autour des glandes salivaires du palais. Autrement, le reste des tissus de la muqueuse présente un aspect relativement normal.

Classification Newton type II

Une inflammation dite de type II est, quant à elle, assez généralisée et touche l’ensemble de la muqueuse palatine.

Classification Newton type III

Enfin, une inflammation dite de type III peut être localisée ou répandue à toute la muqueuse; ce qui la distingue de l’inflammation de type II est qu’elle est accompagnée d’hyperplasie papillaire. Autrement dit, la muqueuse inflammée présente également de minuscules papilles, qui prolifèrent en réaction à l’intensité de l’inflammation.

Comment la traiter et minimiser les risques

Malgré le fait que la stomatite prothétique ne semble pas causer de problèmes au quotidien, il demeure tout de même important de prendre les mesures appropriées afin que votre palais demeure sain et sans inflammation, et que votre muqueuse buccale soit en bonne santé.

Puisque la stomatite prothétique possède des causes aussi multiples que complexes, son traitement comprend toujours plusieurs volets. Si votre professionnel de la santé peut vous prescrire des crèmes antifongiques pour traiter la lésion, il vous faudra d’abord vous assurer d’optimiser votre hygiène buccale et prothétique afin d’obtenir de bons résultats.

Par exemple, il pourrait être avisé d’utiliser des agents antimicrobiens pour désinfecter vos prothèses, tout comme il serait pertinent d’utiliser du rince-bouche contenant du peroxyde alcalin ou du gluconate de chlorhexidine. 

De plus, il vous faudra aussi vérifier régulièrement si vous remarquez, dans votre bouche, des zones de pression ou de contact occlusal trop marqué. Dans ces cas précis, un traitement aux conditionneurs de tissus pourrait être réalisé, suivi d’un regarnissage ou de la confection d’une nouvelle prothèse. 

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la stomatite au palais pour les porteurs de prothèse complète, n’hésitez pas à consulter cet article publié par l’Ordre des dentistes du Québec. Bien qu’il s’agisse d’un document un peu complexe, il s’avère aussi très instructif. Maintenant que vous connaissez un peu mieux la stomatite prothétique, ses causes et ses traitements, vous serez en mesure d’être à l’affût et de prendre toutes les précautions nécessaires afin d’éviter d’en subir les conséquences. Vous n’êtes pas certain que votre prothèse dentaire vous procure un confort optimal? Téléchargez notre guide gratuit afin de mieux évaluer l’état de votre santé bucco-dentaire!

Demande votre évaluation gratuite

Note : L’installation d’implants dentaires requiert une chirurgie. Seul un dentiste peut pratiquer cette opération.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *